...pour une forêt vivante et habitée

Accueil > Agir avec nous > Branches locales > Créer une branche locale du RAF

Créer une branche locale du RAF

Mis à jour le 25/01/2023

A travers le projet des branches locales, il s’agit pour le RAF d’identifier, sur un
territoire défini par la branche
, un groupe de personnes désireuses de faire vivre les alternatives forêt-bois localement.

Qui peut créer une branche locale ?

  • Des structures collectives existantes (associations, collectifs, Groupements Forestiers Citoyens et Ecologiques, fonds de dotation...) membres du RAF
  • Des adhérent·es individuel·les du RAF qui ont une bonne connaissance du réseau local forêt-bois sur laquelle s’appuyer

Les branches locales s’organisent autour du réseau du RAF déjà existant. Par exemple, l’association Sylvn’co est aussi la Branche locale Brocéliande-Porhoët.

Etape 1 : concerter les actreur·rices locaux·les

Contacter et rassembler les personnes désireuses de faire vivre les alternatives forêt-bois localement, et notamment les structures collectives membres du RAF.

C’est l’occasion de faire un état des lieux des savoir-faire et des compétences en présence localement, et d’ajuster la branche en fonction des projets / envies / temps de chacun·e !

Etape 2 : désigner le 1er lien de la branche locale

Le 1er lien est un adhérent·e référent·e qui fait le lien entre les membres de sa branche locale et le RAF national.

Le 1er lien est responsable d’une boîte mail dont l’adresse est communicable publiquement.

Cette adresse e-mail peut être :
• créée par le RAF : perigord-noir(@)alternativesforestieres.org
• créée par la branche elle-même : branchenormandie(@)ecomail.fr
• celle de la structure qui porte la branche : contact(@)sylvnco.fr

Lorsque le RAF reçoit des sollicitations qui concernent un territoire via l’adresse générique ‘‘contact@’’, le RAF transfère le mail vers la boîte mail de la branche correspondante.

A minima, le 1er lien consulte cette boîte mail et répond directement aux sollicitations locales ou les transfère à son tour aux bon·nes interlocuteur·rices de son territoire.

Le 1er lien fait remonter les infos locales au niveau national.

Etape 3 : délimiter un territoire

Le rayon d’action d’une branche locale est déterminé suite à l’étude de plusieurs facteurs :

  • La cohérence géographique
  • Le degré d’accessibilité du territoire et le temps de déplacement
  • Les ambitions de la branche
  • Le nombre de membres actif·ves du RAF

Le nom de la branche locale fait référence à une zone géographique identifiable. Par exemple :

  • Branche locale Ile-de-France : échelle du département
  • Branche locale Sud-Isère : une partie d’un département
  • Branche locale Auvergne-Livradois : un parc naturel régional
  • Branche locale Périgord noir : un territoire
  • Branche locale Hauts-Plateaux du Vercors : un élément du paysage

Identifiez les spécificités de votre territoire liés aux enjeux du bois et de la forêt. Par exemple :

  • Dans un contexte urbain : valorisation du bois d’élagage
  • En montagne : mise en œuvre de résineux sans traitement
  • Dans le bocage : promouvoir le bois de brin plutôt que le bois énergie
  • Enrésinement et plantations > diversifier les futaies régulières

Etape 4 : connaître les engagements du 1er lien

  • Consulter la boîte e-mail de la branche régulièrement pour assurer un relai d’informations de proximité
  • Faire remonter des infos au RAF (besoins, évènements, actualités...)
  • Renseigner les branches voisines qui voudraient se lancer
  • Respecter la note de posture quand on prend la parole publiquement au nom du RAF

PAS DE PRESSION !

  • Pas besoin d’avoir la réponse à toutes les sollicitations locales
  • Pas besoin de porter systématiquement la casquette RAF
  • Pas besoin de créer ou d’adopter une forme de structure particulière
  • Pas besoin de structurer une filière éthique et locale en quelques mois !
  • Pas besoin d’avoir énormément de temps à y consacrer. Différents niveaux d’implication sont possibles

Etape 5 : compléter un questionnaire en ligne

Bientôt dispo de nouveau !

Etape 6 : échanger par téléphone avec un membre du RAF

Campagne d’appels téléphoniques des premières branches locales en cours !

Etape 7 : être identifié

Votre branche apparaît sur la carte des initiatives collectives du RAF

A quoi s’engage le RAF ?

A court terme :

  • Etre à l’écoute des besoins des branches locales
  • Co-construire le réseau des branches locales avec les personnes motivées
  • Proposer des outils pour structurer sa branche
  • Proposer des outils de communication internes et externes
  • Apporter des éléments pour créer une culture commune autour du RAF et des alternatives forestières
  • Organiser une à deux rencontres par an dédiées aux branches locales

À moyen terme :

  • Transmettre les contacts du RAF aux branches (techniquement pas possible aujourd’hui pour cause de changement de base de données)
  • Proposer des supports pédagogiques type argumentaire chiffré et des outils d’animation

À long terme :

  • Développer les formations sur les territoires qui le souhaitent
  • Prendre soin de la relation entre le RAF et les branches sur la durée !

Créer sa branche locale : plein d’opportunités !

paragraphe tout bientôt en ligne !

En fournissant un effort collectif pour identifier les membres actif·ves du RAF sur les territoires, l’implication au sein de l’association sera rendue plus lisible, plus visible et plus ouverte vers les adhérent·es.

branches-locales@alternativesforestieres.org

Voir aussi