...pour une forêt vivante et habitée

Accueil> S’informer, Se former> Médiathèque> A visionner> Films à visionner en ligne

Films à visionner en ligne

Voici une liste de films directement disponibles sur le Web :

Réseau pour les Alternatives Forestières : film réalisé par Pierre Beauvillain

A l’occasion d’un prix reçu en 2018 par le RAF de la part de la Fondation Ag2R-La Mondiale, le réalisateur a réalisé une courte présentation du RAF lors de la semaine de charpente traditionnelle organisée par la Voie de la scie dans le Lot.

Le sens des arbres  : film réalisé par La Télé Buissonnière.

Dans la forêt de Cassagne, garde forestier, débusqueurs et bucherons initient une sylviculture nouvelle. Ici, pas de tracteurs mais des chevaux qui évoluent sans laisser de traces et des bucherons fins connaisseurs de leur environnement. Sous l’effort intense des hommes et des bêtes au travail, l’avenir des forêts se redessine, vers une coopération sensible.

Défendre la sylviculture film de François-Xavier Drouet co-produit par l’atelier documentaire

Ce petit film prolonge Le temps des forêts.
Gaëtan du Bus de Warnaffe est ingénieur forestier indépendant en région Occitanie. Il propose à ses clients une gestion forestière proche de la nature, axée sur la valorisation de la qualité et de la diversité, dans le respect des écosystèmes.
Formateur et enseignant, il est également l’un des fondateurs du Réseau pour les alternatives forestières. Il nous présente quelques-unes des forêts qu’il gère, puis nous l’accompagnons au cours d’un stage de sylviculture douce, ou lors d’une manifestation contre l’implantation d’une centrale biomasse à Gardanne. Au fil de la rencontre se dessine la critique d’un modèle industriel qui nie l’humain et les écosystèmes et menace même à terme la notion même de sylviculture.

Bûcheron sensible : film de François-Xavier Drouet co-produit par l’atelier documentaire.

Ce court-métrage prolonge Le temps des forêts.
Depuis dix-sept ans, Pascal Menon soigne et habite une forêt recouvrant soixante hectares. Les chênes ancestraux y côtoient de jeunes arbres qui lui fournissent son bois de chauffage, en attendant le jour où ils pourront donner du bois d’œuvre. Ou comment bûcheronner tout en favorisant la renaissance d’une forêt.

La forêt retrouvée : film de François-Xavier Drouet co-produit par l’atelier documentaire.

Ce court-métrage prolonge Le temps des forêts,
Dans l’une des régions de France où la sylviculture est des plus intensives, Jacques Hazera, expert forestier à Hostens, témoigne de la manière dont il a transformé sa pratique. En premier lieu pour réduire les coûts. Mais aussi pour respecter les cycles naturels et en fin de compte, pour le plaisir de travailler. Son mot d’ordre : « laisser faire » la forêt. Il promeut la méthode Pro silva, selon laquelle l’écologie est la meilleure alliée de l’économie forestière.
Jacques Hazera anime un blog où il livre ses réflexions sur la filière bois et l’évolution de sa forêt.

Pour quelques mètres cubes de plus : film de François-Xavier Drouet co-produit par l’atelier documentaire.

Ce court-métrage prolonge Le temps des forêts,
Comment le productivisme d’une coopérative forestière contraint celles et ceux qui y travaillent à agir contre leurs convictions ? Témoignage de Rémy Gautier, technicien forestier qui est entré, puis sorti, de la logique du chiffre, et qui verrait d’un bon œil qu’au lieu d’augmenter le volume de la production de bois française, la filière s’attache à en relever la qualité. Donc le revenu.

Dernière génération : film de François-Xavier Drouet co-produit par l’atelier documentaire.

Ce court-métrage prolonge Le temps des forêts,
Il existait près de 10 000 scieries dans les années 70 en France, elles sont moins de 1500 aujourd’hui. Tous les trois jours, une scierie artisanale disparaît, remplacée par de grosses unités industrielles. Nous visitons la scierie Ehrstein à Lembach, implantée au cœur du Parc Naturel régional des Vosges du Nord. Jacky Ehrstein fait partie de la huitième génération de scieurs sur le site. Son unité est approvisionnée en local. Parfaitement adaptée au massif forestier, elle met en valeur la diversité d’essences et de diamètres de la région. Ses produits sur-mesure s’inscrivent dans la tradition architecturale alsacienne. Mais comment survivre dans le contexte concurrentiel actuel ?

Vincent Magnet – Eaux et forêts, une protection qui coule de source

Vincent Magnet nous explique du point de vue d’un consultant en eaux, sols et environnement, le lien étroit entre les eaux et les forêts, et pourquoi il est important de les protéger. Comment les coupes rases impactent-elles la qualité de l’eau courante  ? Les engins de chantiers utilisés sont-ils dangereux pour nos sources  ? Quelle est la situation ici, sur le Plateau de Millevaches  ? Illustré par des images, des graphiques et des schémas, Vincent va essayer de nous questionner sur ces sujets trop souvent ignorés. Cette conférence organisée par l’Université Populaire d’Eymoutiers a été filmée le 30 novembre 2018.

Forêt, la croisée des chemins : film de Télémillaches composé de trois reportages

dont l’un consacré aux rencontres alternatives forestières de Nedde, Télémillevaches présente les différentes approches de la forêt : celle du forestier, métier en mutation, celle du propriétaire qui se questionne sur l’avenir des forêts plantées et homogènes et celle du RAF qui cherche des solutions pour gérer davantage la forêt de façon concertée.

Coupes de bois et grincements de dents : film de Télémillevaches composé de deux reportages

Des habitants et des élus s’opposent publiquement aux pratiques de certains forestiers et au projet de Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier. Alors que les coupes de bois vont se multiplier dans les années à venir, les maires des communes du plateau cherchent des solutions pour que les dégâts causés sur les routes soient reconnus et indemnisés.

  • PEFC, le label qui cache la forêt : N°179 d’avril 2010. Depuis plusieurs années, on retrouve le logo PEFC sur les planches, le parquet, les charpentes, les granulés ou encore le papier. Il certifie officiellement que ce bois est issu de forêts « durablement gérées ». Mais qu’y a-t-il vraiment derrière ce label mondial créé par l’industrie du bois ?

La forêt solidaire et durable - Pascale Laussel

Reportage sur l’expérience des Amap Bois-bûche menée par l’association Dryade dans la Drôme.

Dryade - Bois de chauffage solidaire et responsable

Vidéo tournée par France 2 dans le cadre de son "Émission de solutions" pour présenter le projet "De quel bois je me chauffe" porté par l’association Dryade. La logique des AMAP agricole déclinée à la filière bois de chauffage.

Ambiance Bois, le travail autrement : film réalisé par Sophie Bensadoun

En mai 2013, "Ambiance Bois" fêtait ses 25 ans. Depuis 1988, cette entreprise qui fabrique des produits en bois pour l’aménagement intérieur et extérieur de la maison, située sur le plateau de Millevaches, nous prouve que "Travailler autrement" c’est aussi "consommer, agir, décider et finalement vivre autrement". Décisions collectives, salaires égaux (quelque soit l’ancienneté), un PDG tiré au sort chaque année ... la société a le statut juridique SAPO.
Mot de de passe : "abfestival"

S’informer, Se former