...pour une forêt vivante et habitée

Accueil > L’association > Localiser des alternatives forestières > Initiative collective > SCIC Ariège Energie Bois Forêt

SCIC Ariège Energie Bois Forêt

scic.aebf@laposte.net
Site web
ferme d'Icart
09240 Montels


"En créant une SCIC reliant à la fois les chaufferies bois, les producteurs de bois-énergie et, entre autres, les propriétaires forestiers, nous avons voulu partager nos exigences et aussi nos contraintes pour que cette filière soit une plus-value pour notre territoire, nos forêts et ses acteurs.
Ainsi, les bois ne doivent pas faire plus de 100 km, ils ne doivent pas être issus de coupes rases non justifiées et nous sommes transparents sur les coûts des différentes opérations pour que chaque opérateur s’y retrouve financièrement.
Le fonctionnement en SCIC favorise la coopération entre nous et nous permet de fournir des plaquettes forestières qui sont issues d’une gestion qui respecte nos écosystèmes forestiers."

Elodie Roulier - Chargée de mission forêt-bois au Parc Naturel des Pyrénées-Ariégeoises.

Le contexte forestier ariégeois

La forêt ariégeoise occupe plus de la moitié du département : le taux de boisement est de 53%. Le bois est une source d’énergie déjà abondamment utilisée, en particulier sous la forme de bois-bûche : 55 % des habitants (à titre principal) du Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises se chauffent au bois.

Dès l’année 2003, lors de la signature de la Charte locale Bois-Energie par l’ensemble des précurseurs de la filière, sous le pilotage du Conseil Général de l’Ariège, le choix a été fait de mettre en place une filière utilisant en priorité une plaquette d’origine forestière.

Grâce au bois-énergie, les bois de moindre qualité issus des travaux d’amélioration des peuplements (éclaircies…) sont vendus pour la production de plaquettes, permettant ainsi de financer ces travaux et de contribuer à l’amélioration des peuplements. Dans cette logique, les bois issus de coupes rases non justifiées par des raisons sanitaires ne sont pas acceptés, ni ceux issus de coupes sanitaires sans régénération ou replantation.

Un engagement écologique, éthique et social

En plus d’un engagement sur la qualité (granulométrie, taille, taux d’humidité,...), la SCIC précise, sur son bon de livraison, la forêt d’origine des plaquettes, les essences de bois dominantes et la plateforme d’origine.

La SCIC s’engage à ne pas dépasser une émission moyenne de 39 k€ équivalent CO2/tonne de bois transporté et donc, dans tous les cas, le transport des bois et des plaquettes est de 100 km au maximum.

Sur le plan social, la SCIC Ariège Energie Bois Forêt veille à ce que la production de plaquettes forestières permette de faire vivre dignement tous les professionnels impliqués dans la filière, en particulier les plus fragiles. Elle veille aussi à ce que les chaufferies bois puissent amortir leurs équipements.

Voir aussi