...pour une forêt vivante et habitée

Accueil > L’association > Localiser des alternatives forestières > Initiative collective > Abrakadabois

« Retour aux résultats

Abrakadabois

abracadabois@riseup.net
Site web
La Ferme de Bellevue
44130 Notre-Dame-des-Landes


"Notre champ d’action s’étend « de l’arbre à la poutre », ou plutôt « de la graine à la charpente ». Nous nous retrouvons tout au long de l’année pour des sessions de formation théorique, des balades sur le terrain, des formations pratiques, et des chantiers collectifs.
Abrakadabois organise également des événements plus larges, qui permettent de partager notre expérience, d’élargir notre réseau de connaissances et de s’enrichir d’autres pratiques."

Clément, membre de Abrakadabois

Partager et transmettre expériences et compétences

Le collectif Abrakadabois existe depuis 2014, et s’est doté d’une association à but non lucratif début 2018.
Issu du mouvement anti-aéroport, il réunit des habitantes et habitants de la zad passionnés des arbres, avec leurs diverses expériences et compétences : bûcheron-e, ingénieur-e forestier, observateur et observatrice du vivant, grimpeur élagueur, paysan.e, technicien-ne forestier et sylviculteur, cueilleur, naturaliste, etc chevronnés ou débutants.

Une gestion douce des espaces boisés

Lors de l’occupation du site, les habitant-es ont développé tout un ensemble de compétences liées à la gestion des 42 hectares de la forêt de Rohanne, des dizaines de parcelles boisées, et des 280 km linéaires de haies.

Leur démarche cherche à s’inscrire dans une approche sensible et globale des espaces boisés en privilégiant la diversité des peuplements et en utilisant des méthodes « douces ».

"Les coupes rases sont exclues des pratiques, et nous parlons plutôt de cueillette. Nous cherchons à réduire notre impact sur les sols forestiers."

Une récolte adaptée aux différents milieux forestiers

Abrakadabois expérimente des manières de récolter du bois avec une attention fine aux différents milieux forestiers. La démarche consiste à relier le fait d’habiter ces terres avec la multiplicité des relations au vivant que cela implique.

Pour la forêt, cela signifie assumer les besoins en bois tout en ayant une approche qui soit la plus sensible possible aux dynamiques spécifiques du milieu dans lequel on intervient.

Notre approche correspond entre autres à la charte du Réseau pour les Alternatives Forestières(RAF) dont nous sommes membres, et se nourrit également des échanges avec le collectif des Naturalistes en lutte.

Développer des circuits courts

Abrakadabois produit localement du bois pour tous les besoins du quotidien, en "micro circuit court" à l’échelle de la zad : bois de chauffage, bois de construction, menuiserie, artisanat, tannerie, sciure pour les toilettes sèches, etc.

La dynamique d’Abrakadabois s’inscrit dans un système d’échange expérimental non marchand qui est permis par le réseau solidaire et vivrier qui s’est construit dans le cadre du mouvement anti-aéroport.

Ils/elles se sont progressivement doté-es d’un atelier pour l’entretien et le stockage des machines, d’un lot de tronçonneuses et équipements afférents, d’un banc de scie, et d’une plate-forme de stockage du bois brut sorti de forêt ainsi que du bois scié. Ces activités sont étroitement liées aux dynamiques de chantiers écoles qui facilitent la transmission de savoirs et savoir-faire sur la charpente, la couverture et menuiserie via des chantiers participatifs.

Voir aussi